THE MIRACLE MORNING

« The miracle morning » est le titre du livre de Hal Elrod, paru en France en mars 2016, et qui depuis sa sortie n’a pas cessé faire des émules. Moi qui ne suis absolument pas matinale, voir même de ceux qu’on appelle les oiseaux de nuit, j’étais tout de même très intriguée par ce genre de message, qui finalement rejoint bien le proverbe « l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt »

img_5922

J’ai lu cet ouvrage à un moment de ma vie où je souhaitais opérer de grands changements à différents niveaux. Personnels autant que professionnels. J’étais à l’affût de diverses méthodes et conseils issus de ce qu’on appelle le développement personnel, qui pourraient m’être utiles et m’aider dans cette démarche. Les différentes critiques et chroniques concernant cette lecture m’ont interpellée. C’est un livre qui peut s’adresser à tout le monde. Il a un coté « guide pratique » qui peut être intéressant, et sa lecture est très accessible. Même si certaines des recommandations ne sont pas toutes possibles pour chacun. Se sont dans l’ensemble de très bons conseils pour s’améliorer, être plus performant, atteindre des objectifs et se sentir mieux. On aurait tort de s’en priver du coup! Le principe étant de prendre du temps pour soi avant de commencer sa journée, prendre un moment sur la vie quotidienne, en se levant plus tôt le matin, et en mettant en place une routine matinale précise, efficace et régulière.

Le matin au réveil l’esprit est reposé, clair et apte à de nouvelles acquisitions de façon performante, encore faut-il savoir optimiser cet état, et c’est ce que propose l’auteur du « miracle morning » en quelque sorte. Une méthode à utiliser pour des raisons précises, des objectifs bien définis, ou pour se sentir bien tout simplement.

img_5916-1

Il arrive souvent qu’on laisse traîner des projets sous prétexte du manque de temps. Bien entendu une journée ne fait que 24 heures. Mais en étant honnête, il y a une partie de ce temps que nous n’utilisons pas, ou alors très mal. A procrastiner, à remettre à plus tard, à ne rien faire, ou en perdant tant de temps en actions non constructives ni enrichissantes, voir même futiles ou inutiles. Il suffit d’être honnête avec soi même et de le reconnaître sincèrement. Du temps devant la télévision à regarder des conneries (autant le dire!), du temps en papotages téléphoniques stériles , du temps sur internet et les réseaux sociaux pour pas grand chose, à regarder la vie des autres passivement, sans partage, sans interaction, et sans rien apprendre. Bref, tout ce temps perdu. Alors que dans nos vies on ne cesse jamais de nous plaindre de ne pas avoir le temps. Pas de temps pour lire, pour apprendre une langue étrangère, pour pratiquer une activité physique ou sportive, pour s’occuper de soi vraiment, pour cuisiner pour sa famille autre chose que du vite fait, voir du tout prêt. Du temps pour reposer son esprit, sans se gaver de bêtises (télévisuelles ou alimentaires) affalés sur nos canapés en croyant se reposer. Soyons honnêtes avec nous mêmes, en cherchant bien, une heure de temps serait vite trouvée dans ces activités qui nous occupent inutilement.

Le Miracle Morning c’est aussi ça, non seulement prendre un espace dans une journée pour soi même et l’enrichir de ce qui nous tient à cœur, de ce qu’on ne s’est jamais donné la peine d’explorer. Un espace à fractionner en petites « activités », accessibles et graduelles pour pouvoir tenir ces nouvelles habitudes dans la durée. Je ne détaillerai pas içi la méthode de l’auteur, d’autres l’ont beaucoup mieux fait que je pourrai le faire, et je ne peux que vous encourager à lire et découvrir cet ouvrage par vous-même. Par contre je peux vous transmettre ce que moi j’ai fait du message de l’auteur, comment j’ai inventé mon Miracle Morning à moi, et ce que j’ai pu en garder dans la durée (je précise que j’ai lu le livre de Hal Elrod il y a environ un an). Je voulais réveiller en moi la motivation, le désir d’obtenir des résultats dans mes différents projets (dont celui de ce blog et des réseaux sociaux), mettre en place des objectifs et me donner les moyens et le temps de les atteindre en m’y mettant vraiment.

img_5906

Installer une routine (très) matinale est une chose difficile pour moi, du fait de mes horaires professionnels irréguliers et atypiques. Mais n’ayant pas le choix au jour d’aujourd’hui, je fais avec. Déplaçant mes petits rituels en fonction de mes horaires. Mais sur des périodes de congés je peux vraiment me lever plus tôt et profiter de cet espace de solitude pour mes « activités » personnelles. J’avoue que parfois c’est du grand n’importe quoi, et tout est fractionné sur une journée quand je me laisse happer par le tourbillon de la vie. Certains de mes objectifs sont de pratiquer une activité physique quotidienne, de méditer et d’écrire (pas de lecture matinale pour moi, je suis déjà une grande lectrice depuis l’enfance, mais je suis une lectrice du soir, ça fait partie de mes petits rituels du coucher). Après avoir dépassé mes à-priori sur des horaires de réveil indécents dans mon esprit, du genre 6 heure du matin alors que tu es de repos! J’ai commencé à apprécier ces moments. Pour la beauté du petit matin, le silence, le lever du jour selon la saison. J’ai peaufiné petit à petit mes enchaînements de yoga, moi qui étais jusqu’alors incapable de suivre une séance sans être guidée. Bien sur je ne prends pas une heure de mon temps chaque jour pour le yoga (mais peut être que ça viendra), mais 15 à 20 minutes, avec des postures qui me conviennent, une base d’enchaînement unique (variations autour de la salutation au soleil, pour ceux à qui ça parle) qui du coup ne me demande pas de réflexion, donc pas de temps mort. Un tapis à portée de main avec un espace toujours disponible (à l’intérieur comme à l’extérieur), là encore pas de perte de temps ni d’excuse du style je dois pousser la table ou ranger des affaires qui traînent justement là où tu peux poser ton tapis. Bref il faut que ce soit rapide à mettre en œuvre, instantané, facile et accessible, pour que ça devienne automatique avec le temps. Ce qui évite de remettre les choses à plus tard. Mes cahiers et stylos au même endroit pour écrire, avec les petits bouquins qui ne me quittent que lorsque je voyage. Des applications de méditation sur le téléphone ou la tablette. On se laisse tellement vite décourager si ça n’est pas immédiat. Personnellement il faut que ce soit facile et instantané sinon j’abandonne vite. Au moindre petit grain de sable dans la machine je baisse les bras et je reporte à plus tard. Et des grains de sable quand on est mère de famille nombreuse, il y en a croyez-moi! Dans ces cas d’abandon, je m’en veux tellement après, je culpabilise. Alors que je ressens tellement de fierté et de satisfaction les jours où j’accomplis toutes ces tâches, en les enchaînant, et même d’avantage une fois sur ma lancée. Je suis du genre tout ou rien, ce qui n’est pas très efficace au final. Mais il y a des matins où je suis surmotivée, j’enchaîne mes objectifs, et je continue sur des taches domestiques. Alors que moins mais avec régularité serait plus profitable et productif.

img_5915

Il y a une dimension de ce livre où j’ai plus de difficultés, c’est en ce qui concerne le mental, les affirmations positives, créer ses propres mantra pour se motiver, se valoriser et se projeter dans des objectifs à atteindre. Poser des étapes journalières. Être reconnaissant. Il faut aussi être capable de lâcher prise pour prendre quelques instants chaque matin, se poser, empêcher la machine infernale qu’est le cerveau de se mettre en marche de façon anarchique et dispersée. Mais j’y travaille, j’y travaille un peu chaque jour. Pour se centrer. Petit à petit, sans pression, car on ne peut pas changer comme ça du jour au lendemain. Non seulement son mental, c’est toute une programmation à faire, et les habitudes également, parfois si bien installées dans nos vies depuis des décennies… Il faut de la persévérance et de la bienveillance envers soi. Je vois que les choses changent dans ma vie, tout autant que ma façon de voir la vie, et d’envisager mon avenir.

Beaucoup de personnes qui ont réussi dans leur vie, qui sont devenus de grands créateurs, des innovateurs, ou des numéros uns dans leur domaine, ont des habitudes matinales très similaires à ce que propose Hal Elrod dans le « Miracle Morning ». Se lever très tôt, faire du sport, méditer, pratiquer la gratitude, écrire et lire, planifier des objectifs, travailler avec efficacité, et devenir expert et cultivé. Alors je me dit que si ça fonctionne pour des personnes comme Steve Jobs (un exemple parmi d’autres), pourquoi ne pas s’en inspirer. Même si mes objectifs sont bien plus modestes! Et sincèrement il est un avantage non négligeable à se lever très tôt, c’est de pouvoir profiter du lever du soleil au chant des oiseaux, et ça c’est un bonheur qui motive à sortir de son lit avec enthousiasme.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s