VOYAGES ; Loger en guest house

Maisons d’hôtes ou maisons d’invités, au sens litéral de l’expression. Ce sont des structures d’hébergement assez répandues dans certaines parties du globe. En Asie notamment. Un espèce de mix entre la chambre d’hôtes, la pension de famille et l’auberge de jeunesse. En général elles ont peu de chambres, une salle commune ou un petit restaurant. Elles ont toutes les commodités de base. Des sanitaires communs ou individuels pour certaines chambres. Une petite équipe ou une famille qui gère l’établissement

J’aime fréquenter ces lieux pour plusieurs raisons lorsque je voyage. Déjà parce que l’ambiance y est plus détendue , bon enfant et hétéroclite par rapport à des hôtels. Tout y est simple parce que tout est simplifié au maximum, et dans ce sens le minimum est assuré. Dans l’ensemble, les gérants sont motivés par leur activité, ils sont disponibles pour vous aider lors de votre séjour. Ils sont des mines d’informations pour les visites, les activités, transports et autres problèmes logistiques. Tout ça sans « chichis » et avec sympathie.

Ce qui est plaisant à mon sens c’est que certains de ces endroits sont très personnalisés, typiques ou originaux. Que ce soit les locaux en eux mêmes, le lieu ou la décoration, que sur le mode de fonctionnement ou les « règles de vie ». J’ai eu le bonheur de séjourner dans des endroits tellement agréables parfois que j’y suis restée plus longtemps que prévu ou que j’y suis retournée lors de différents séjours. Des guest houses où la déco crée un atmosphère particulière, et où l’on se sent parfois comme chez soi. Des exemple d’endroits agréables à vivre et faciles par exemple pour les repas où le restau fonctionne tout le temps. J’ai déjà des endroits où existaient des systèmes de fiches ou de carnets où il suffit de noter ses consommations et de faire le total en fin de séjour – chose bien pratique ce système d’ardoise comme on dit chez nous. Pour moi qui voyage aussi régulièrement avec mes enfants, ces systèmes là leur permettent de gérer seuls sans qu’ils aient besoin de se trouver tout le temps avec de l’argent sur eux et qui multiplie le nombre de porte-monnaie à remplir…

Certaines guest houses font parfois office de petite agence de « voyages », en organisant des sorties, des soirées spéciales, des activités ou des excursions. Ou bien se faisant le relais avec des agences à proprement parlées ou des guides des environs. Un véritable réseau dans certaines circonstances! Mais qui peut vous faciliter la vie et vous faire gagner du temps, voir même de l’argent.

Comme ce sont des petites structures, elles sont dans l’ensemble bien situées dans les endroits intéressants des lieux où il est bien de séjourner. Ce qui les rend très interessantes quand vous êtes de passage sur un site et que vous voulez être au « cœur de l’action » pour des questions pratiques de transport ou de temps. Dans des lieux de séjour plus dédiés au calme ou à la nature (campagne, forêt, mer ou montagne) dès qu’on s’éloigne des grandes villes , ce type d’établissements ont parfois colonisé des endroits magnifiques, voir magiques et inoubliables. Et celà bien avant que des gros complexes hôteliers ne les repère. Certaines de ces guest houses datant même d’un temps où le tourisme de masse et les vols low-cost n’existaient pas, ou n’était pas encore arrivé dans ces contrées. Ces établissements ne nécessitent pas des structures complexes de construction, des infrastructures légères et faciles à organiser. Avec mains d’œuvre et matériaux locaux, comme des chalets de bois au bord de lacs, ou des huttes en bambou sur des plages paradisiaques, voir de vieilles maisons antiques ou coloniales réaménagées dans des centres-villes ou dans des quartiers historiques. Des établissements beaucoup plus aisés à mettre en œuvre comparés à des resorts en béton de plusieurs étages avec piscine à tobogans, jacuzzi et discothèque, dans des criques où seul l’accès de fait par bateau! Ces hébergements sont aussi plus soucieux de l’environnement, mais ca c’est une autre histoire…

Ce qui bien entendu m’amène à un autre des gros avantages des guest houses; le prix . En voyage, billet d’avion mis à part, l’hébergement va être le second poste de dépense important. Et cela selon votre budget bien entendu et vos envies. Faire le choix de se loger en guest house est un bon compromis à mon sens. Un tarif modeste ou abordable pour toutes les commodités nécessaires, voir même dérisoire pour certains endroits, ou pour ceux qui choisissent la version dortoir commun (style auberge de jeunesse) en comparaison de nos prix occidentaux, où une nuitée va parfois coûter moins de dix euros, avec le petit déjeuner compris. Si vos exigences de confort et de prestations ne sont pas trop élevées, alors ce type d’établissement vous conviendra tout à fait. Si, au contraire l’hôtellerie est une priorité, le confort d’une chambre climatisée avec salle de bain, piscine et salle de sport, literie au top et télévision câblée, et que votre budget vous le permet, alors passez votre chemin, les établissement dont je parle ne sont pas faits pour vous.

Moi j’aime l’ambiance et la simplicité qui y règnent. Entre les voyageurs de passage et les baroudeurs au long cours. La possibilité d’échanges et de rencontres. Comme les membre d’une même communauté. En général les lieux de vie ou salles communes sont agréables et animés. Proposant des services comme internet ou une laverie, la télévision, un bar ou un restaurant, de l’eau, du thé et du café à disposition. Des jeux de société ou une bibliothèque (échange de bouquins possible ce qui allège aussi les bagages le long du chemin !). Bref, on y partage plus à mon sens qu’en étant enfermé dans une chambre certes tout confort.

Bien entendu tout n’est pas toujours tout rose ni parfait, ça serait alors merveilleux. Certains de ces établissements qui ont fleuris il y a 20 ou 30 ans (voir 40…) avec le début du style « routard » pour les français, ou « backpack  » pour les anglo-saxons, sont aujourd’hui parfois dans un très mauvais état faut d’entretien. Voir même très sales, repoussants et insalubres autant le dire. J’ai été déçue, parfois même horrifiée de certains endroits. Les gérants se faisant clairement de l’argent sur le dos de voyageurs à petit budget sans aucun scrupules, en louant très cher des chambres glauques et sales aux commodités calamiteuses! Odeurs insupportables, invasion de nuisibles, sanitaires défaillants, personnel mal-aimable et j’en passe, des établissement qui chez nous seraient fermés par les services d’hygiène. L’avantage si vous n’avez pas cédé aux réservations en ligne, ou bien juste une ou deux nuits, et bien « changez de crèmerie » comme on dit! Moi je n’hésite jamais à demander à voir les chambres avant de m’installer. Beaucoup de guest houses sont maintenant sur les sites de réservation par internet, avec des présentations et photographies élogieuses, mais qui peuvent être trompeuses. Faites la moyenne des commentaires de clients (attention aux râleurs professionnels, ou aux super notes falsifiées). Si vous êtes devant un tel cas, allez voir un peu aux alentours, les guest houses sont rarement isolées. A l’inverse, certains établissements n’ont de guest house que le nom. Proposant des prestations de qualité, dans un cadre idyllique, des chambres aux standards internationaux dignes de supers hôtels, avec tous les avantages et le prix qui va avec… Dans l’ensemble, les guides de voyage type « Lonely planet » ou « guide du routard » sont assez fiables, et savent aussi dénicher des pépites si vous voyagez avec.

Dans l’ensemble c’est un mode d’hébergement qui permet de varier les logements au cours d’un voyage. En alternant le style et le niveau des prestations. De très sommaire et pas cher lorsqu’on est juste de passage, à plus « classe » quand on veux se poser et se reposer. En ayant au final une moyenne de dépenses très honorable sur tout un voyage. Si vous sortez un peu des circuits classiques, je ne peux que vous engager à voir sur place et à comparer, sans céder au stress de dormir dehors faute de réservation. Bien sûr dans certaines circonstances il peut être sécurisant de réserver une nuit ou deux à l’avance si la destination est très pauvre en hébergements, si votre arrivée est tardive (soirée ou nuit), où si le moment de votre séjour est particulier (fête, festival, manifestation, pèlerinage…) drainant beaucoup de monde. Pour ma part en plusieurs années de vadrouilles avec mon sac à dos, même en famille, ou nombreux entre amis, nous ne nous sommes jamais retrouvés à la rue! Et c’est bien dommage que de tels établissements existent peu chez nous, la législation hôtelière et les exigences administratives y étant sûrement pour beaucoup, alors qu’il y aurait une véritable demande. Ce que AirBnB compense un peu au niveau des tarifs, mais l’ambiance et l’état d’esprit n’y est pas à mon sens, puisque nous sommes plutôt là dans la catégorie de la location de logement de vacances et moins dans l’esprit du voyage.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s