Cuisine écolo facile ; la « Pâte à tout ». Variations autour de la pâte minute de Tupperware

Une fois n’est pas coutume, c’est un article pratico-pratique cette semaine. Parlons cuisine. Quand on est dans une démarche transitionnelle, avec la volonté de réduire pollution et déchets dans notre quotidien, le premier pas c’est de se mettre aux fourneaux.

Nous sommes assez souvent avec des vies trépidantes, alors cuisiner doit être une routine facile à installer et à tenir sur la durée. Personnellement je suis friande de recettes faciles, rapides et polyvalentes .

Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, savent que j’aime partager mes essais et les recettes que j’apprécie. Et il y en a une qui revient souvent, que je décline de pleins de façons, en sucré comme en salé et qui remporte un assez franc succès. Mes variations autour de la pâte minute de Tupperware. Rendons à César ce qui est à César !

C’est une pâte de base pour une pâte « brisée », pour réaliser des fonds de tartes (ou tartelettes). Mais elles se prête à beaucoup de variations pour différents usages comme réaliser des petits chaussons, des crackers, ou des biscuits. J’aime sa rapidité d’exécution et sa facilité d’usage.

LA RECETTE ORIGINELLE:

250 gr de farine

1 cuillère à café de sel ( ou moins si vous êtes en restriction )

100 ml d’huile

100 ml d’eau tiède

Un récipient rond de préférence avec un couvercle qui ferme hermétiquement (un « tup-tup » quoi ! ).

Le principe est de mettre les ingrédients dans l’ordre dans la boîte, la fermer hermétiquement et secouer 3-4 fois à l’horizontale et autant à la verticale.

Ne pas se laisser déstabiliser par l’aspect de « bouillie » à l’ouverture de la boîte, avec une spatule rassembler la pâte en une boule, la travailler un peu, et si nécessaire mettre un peu au réfrigérateur pour que la pâte prenne un peu de fermeté. C’est une pâte qui se travaille très bien, et qui n’est pas collante ( avec l’huile c’est sûr! ), parfois il est nécessaire d’y ajouter un peu de farine pour la mettre en forme.

La pâte ainsi faite, l’étaler au rouleau, piquer à la fourchette, garnir un moule à tarte huilé (ou beurré ) et fariné ( environ 30 cm de diamètre ) , ajouter votre garniture , et cuire 30 à 35 minutes à 200° , pour un four classique.

Si vous devez la cuire à blanc, ajoutez des légumes secs genre haricots sur une feuille de papier sulfurisé. Et réduisez le temps de cuisson.

Cette pâte vous permettra de faire des quiches, des tartes salées aux légumes ou au fromage ( même des pizzas quand le temps manque pour faire une pâte levée ), ou des tartes sucrées comme des tartes aux pommes ou à la noix de coco par exemple.

Petits chaussons ;

C’est avec cette version de la pâte qu’il est possible de réaliser des petits chaussons avec une garniture salée par exemple, de légumes, légumineuses, de fromage ou de viandes ( pour les omnivores ) , une farce bien assaisonnée d’épices et de condiments .

Une fois votre farce faite . Il suffit de réaliser des cercles avec la pâte étalée, à l’aide d’un bol ou d’un verre selon la taille du chausson souhaitée, mettre une ou deux cuillère de farce, replier le cercle en deux, pour former un demi cercle et bien appuyer sur les contours afin de sceller la pâte et que la farce ne sorte pas à la cuisson.

Mettre les chaussons dans un plat allant au four.

On peut badigeonner La surface des chaussons au jaune d’œuf ou au lait, pour qu’ils soient bien dorés et brillants après cuisson.

Cuire 30 minutes environ, également à 200°.

Personnellement j’aime faire ce genre de petits chaussons pour des pique-niques, des buffets ou des apéros dînatoires. Garnis par exemple d’épinards et fromage de chèvre, ou de lentilles indiennes au curry, … tout est possible, selon vos goûts et votre inspiration, c’est un peu le principe du samoussa pour ceux qui connaissent, seule la pâte et la forme diffèrent.

Pour une version pâte sablée sucrée;

Ajouter une demi cuillère à café de bicarbonate de sodium ( ou une cuillère à café de levure chimique) et 50 gr de sucre après l’ajout de sel de la recette d’origine.

La pâte va un peu lever et prendre la consistance d’une pâte sablée à la cuisson. Texture assez agréable pour certains desserts comme pour une tarte poires-amandes, ou une tarte aux fraises comme c’est de saison.

Crackers et biscuits ;

Les autres déclinaisons de cette pâte que je souhaitais vous partager, sont avec la pâte toute seule, dans des versions à grignoter à l’apéritif ou comme des crackers pour accompagner des tartinades.

Le principe étant de respecter vos 250gr de matières sèches au départ, que vous fassiez des variations sur les farines employées, du seigle ou de l’épeautre par exemple, que vous ajoutiez des flocons de céréales comme des flocons d’avoine, ou des herbes aromatiques sèches , des épices ou des graines comme le pavot ou le sésame. Il est également possible de varier les huiles utilisées pour différentes saveurs , personnellement ma préférence va à l’huile d’olive, tant pour son goût, que pour sa bonne résistance à des températures élevées, sans se dégrader et devenir nocive. Pour une version biscuits sucrés préférez la pâte en version sablée et augmentez le sucre ( 50g au moins ). Agrémentez la pâte de cacao en poudre , ou de fruits secs ( noix, raisins, amandes … ) , elle peut aussi être parfumée de zests d’agrumes, de vanille ou d’eau de fleur d’oranger. Parfait  pour des petits biscuits secs au gouter ou avec un thé.

Une fois votre pâte réalisée, il est préférable de l’étaler sur une feuille de papier de cuisson ( il en existe des compostables ) , ou sur une grande plaque huilée et farinée. Découper des formes selon votre inspiration, carrés, rectangles… mais en gardant de grandes lignes qui vont faciliter le découpage des biscuits après cuisson.

La cuisson est plus rapide que pour les tartes ou les chaussons, 10 à 15 minutes selon l’épaisseur de votre pâte et selon votre four, il vaut mieux surveiller .

Quelques – unes de mes utilisations préférées ;

TARTE AUX POMMES ( incontournable ! )

Faire une pâte sablée sucrée , la piquer et garnir de 200g d’une compote de pommes maison si possible, placer 5 ou 6 pommes épluchées et coupées en quartiers fins , enfourner pour 30 minutes à 200°, et si besoin terminer la cuisson par quelques minutes sous le grill ( si votre four le permet ) ce qui donnera une belle coloration aux pommes. Pour les perfectionnistes , il est possible après cuisson et refroidissement de faire un petit nappage gélifié pour donner un brillant à la tarte.

Pour le glaçage miroir ;

  • 150g d’eau
  • 1 à 2 cuillères à soupe de sucre selon vos goûts
  • 2g d’agar-agar ( un sachet en général ) ou 1/2 cuillère à café

Dans une casserole tout mélanger à froid, chauffer ensuite jusqu’à ébullition, baisser le feu et laisser frémir 30 secondes environ. Sortir du feu et étaler au pinceau sur la tarte refroidie. Laisser prendre en gelée quelques instants.

BISCUITS SESAME – PAVOT POUR L’ APPERITIF

Dans la recette de pâte de base faite avec de l’huile d’olive, ajouter des graines de sésame et de pavot. Etaler la pâte au rouleau sur une plaque ou une feuille de papier cuisson. Rajouter des graines dessus pour la déco, re-saler un peu ( bon c’est pas top pour la santé, mais on aime bien le petit goût salé plus prononcé sur ce genre de biscuits ). Prédécouper des formes au couteau , enfourner pour une dizaine de minutes dans un four à 200°, laisser refroidir sur une grille et « casser » les biscuits selon vos découpages.  Prêts à déguster entre amis avec un verre ( de citronnade bien sur ! ). Cette version est également délicieuse avec du fromage râpé du type Comté ou Emmental .

CRACKERS AU PETIT EPEAUTRE ET AVOINE

Répartir les 250g de farine en 1/3 froment , 1/3 petit épeautre et 1/3 flocons d’avoine, et procéder comme pour la pâte de base.  Réaliser des formes un peu plus grandes. Ces crackers sont idéals avec des tartinades  ( Guacamole, Tapenade, Houmous par exemple ) , ou en biscottes .

TARTE CHEVRE – COURGETTES

Faire une pâte de base à l’huile d’olive agrémentée d’herbes de Provence. Piquer la pâte et ajouter la garniture : Des courgettes cuites et égouttées au préalable, 3 ou 4 fromages de chèvre du type crottins coupés en petits morceaux . Ajouter à cela une crème faite avec 3 œufs, l’équivalent d’une petite brique de crème ( classique, soja ou riz ) , une cuillère à soupe de maïzena ( ou autre fécule ) , sel et poivre. Enfourner pour 30 minutes à 200°, et déguster avec une salade verte.

Voilà j’espère que cet article vous aura plut, et vous sera utile dans votre démarche de « faire soi-même » ou « faire maison », afin de manger mieux et de générer moins de pollutions et de déchets. Choisissez si possible des ingrédients biologiques et en vrac. pour limiter les emballages. Au moins cela vous sera utile pour ne plus acheter des pâtes industrielles souvent pleines d’additifs et d’huile de palme. Cette recette a l’avantage d’être vraiment très rapide à exécuter, plus d’excuses genre « je n’ai pas le temps »,  sincèrement il suffit juste de secouer un « Tupperware » ! Alors à vous de jouer, soyez créatifs et n’oubliez pas de me donner des nouvelles de vos réalisations.

 

2 réflexions sur “Cuisine écolo facile ; la « Pâte à tout ». Variations autour de la pâte minute de Tupperware

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s